0 / 4

Pelléas et Mélisande ’18

Mise en scène Florent Siaud

Livret Maurice Maeterlink • Musique Claude Debussy • Co-metteur en scène Philippe Béziat • Lumières Nicolas Descôteaux • Collaboration vidéo Thomas Israël • Interprétation Stanislas de Barbeyrac, Chiara Skerath, Sylvie Brunet, Jérôme Varnier, Alexandre Duhamel • Orchestre et Choeur Opéra national de Bordeaux • Direction musicale Marc Minkowski
Production Opéra national de Bordeaux • Reprise par l’Ensemble Kanazawa au Japon, Kanazawa et Tokyo

Mêlant une distribution somptueuse, un orchestre et des images vidéo flottant sur des tulles noirs se dépliant à l’infini, ce Pelléas incarne le drame de la jalousie et de l’amour irrépressible ; mais fait aussi retentir la poétique visuelle de la partition ; travaille, avec les interprètes, à un jeu concret menant d’une scène à une autre, tout en faisant de la scène un palais mental visité par chacune des âmes tourmentées de l’action ; ancre le spectacle dans le monde bourgeois de la fin du XIXe siècle par les costumes, tout en les projetant dans une galaxie d’images d’aujourd’hui pour mieux attirer le spectateurs vers les tréfonds de la psyché humaine.

Extrait du spectacle

Presse

• Libération

Les silences qui concluent cette œuvre sont parmi les plus denses qui soient. Tout ce qui s’est produit durant trois heures trouve sa conclusion dans l’inachèvement du vide, l’esprit des protagonistes s’envolant vers les cintres. […] C’est peut-être à cette aune qu’il faut juger la qualité d’une production de Pelléas et Mélisande. Et le silence qui s’est alors emparé de l’Auditorium de Bordeaux était sublime de recueillement.

• Opéra Magazine

Le Pelléas et Melisande donné le 21 janvier par l’Opéra National de Bordeaux est un spectacle touché par la grâce : orchestre enivrant, chef merveilleusement inspiré (Marc Minkowski), vidéos évocatrices mais jamais envahissantes, direction d’acteurs puissamment fouillée (Philippe Béziat et Florent Siaud), distribution enthousiasmante. Chiara Skerath fascine en Melisande, Alexandre Duhamel bouleverse en Golaud, Sylvie Brunet et Jérôme Varnier font encore mieux que d’habitude en Geneviève et Arkel. Quant à Stanislas de Barbeyrac, miraculeux de beauté vocale, de jeunesse et de crédibilité, il surclasse tous les Pelléas dont le disque a conservé le souvenir ! Une reprise s’impose. »

• Forumopera

Disons-le bien haut et fort, nous avons assisté à une représentation théâtrale d’une très haute intensité, née du talent et de l’intrépidité conjugués. […] une réussite indiscutable et mémorable, à la mesure des risques pris. […] Une exceptionnelle production.

• Classicagenda

Autant le dire sans détours, ce spectacle est une grande réussite. La mise en scène de Philippe Béziat et Florent Siaud est sobre mais d’une infinie poésie. Elle est soutenue par un remarquable travail sur les lumières (Nicolas Descôteaux) et sur la vidéo (Thomas Israël). […] la réussite de ce spectacle repose également sur une superbe exécution musicale. Et pourtant il s’agit d’une prise de rôle pour les trois rôles principaux. Chiara Skerath et Stanislas de Barbeyrac semblent si parfaitement coller à leurs rôles qu’on peine à croire qu’ils l’interprètent ici pour la première fois. […] Pour soutenir ce bel ensemble, Mark Minkowski dirige les forces de l’Opéra National de Bordeaux avec une clarté et une fluidité admirables. […] On ressort bouleversés mais ravis de ce spectacle en espérant qu’il sera rapidement repris

• Classiquenews

Superbe Pelléas à Bordeaux. […] chaque geste réglé par le duo de metteurs en scène s’impose avec un maximum d’intensité, et c’est par des vivats que les deux artistes seront accueillis au moment des saluts (un fait suffisamment rare pour qu’il soit évoqué ici !). […] A la tête d’un Orchestre National de Bordeaux dans une forme olympique, le directeur général de l’institution girondine, Marc Minkowski, cisèle la partition de Debussy […] ce n’est pas le moindre de ses mérites d’avoir rassemblé une distribution entièrement française, à la diction impeccable, qui permet de saisir chaque mot de Maeterlinck et de donner ainsi aux dialogues, toute leur force. […] nous n’avons pas le souvenir d’une équipe ayant aussi bien rendu justice à la musique comme au texte…

• Sud-Ouest

Bouleversant Pelléas. […] Marc Minkowski a annoncé que ce « “Pelléas et Mélisande” ferait l’objet d’une reprise. On espère bien. Car deux représentations seulement, c’est du gâchis tant tout est ici d’une intensité rarement entendue chez Debussy.

• Resmusica

L’événement de ce mois de janvier est bien à Bordeaux avec cette nouvelle production de Pelléas et Mélisande, unique opéra de Debussy, dont les trois prises de rôle par Chiara Skerath (Mélisande), Stanislas de Barbeyrac (Pelléas) et Alexandre Duhamel (Golaud) se révèlent hautement prometteuses. […] le rôle narratif et évocateur de l’orchestre debussyste flamboie dans cette disposition qui fait immédiatement partager la vigueur de la direction de Marc Minkowski et la richesse des couleurs de l’Orchestre National Bordeaux Aquitain […]. L’orchestre est ainsi au cœur de l’opéra, le théâtre y évoluant tout autour avec cohérence.

• Olyrix

En offrant une triple prise de rôles à trois jeunes chanteurs majeurs des scènes françaises, l’Opéra de Bordeaux fait preuve d’une audace payante, réalisant trois bonnes pioches. […] Évitons tout suspens : ces trois artistes devraient revenir souvent à ces rôles. […] La souplesse du chef laisse ainsi éclore le mystère que le livret impose et que la musique renforce. […] Comme dans l’œuvre de Maeterlinck, le réalisme [des images se] jette dans le mystère, effaçant les frontières entre ces deux mondes.

• Opera-online

Pelléas et Mélisande à Bordeaux marqué par une triple prise de rôle mémorable. […] Deux très belles soirées qui marquent la réussite du pari fou de Marc Minkowski de transformer cette version de concert en version scénique.