Les trois soeurs ’17

Mise en scène Florent Siaud

Texte Anton Tchekhov • Traduction André Morakowicz • Interprétation Étienne Lou, Jules Ronfard, Gabriel-Antoine Roy, Rosemarie Sabor, Élisabeth Smith, Virginie Morin-Laporte, Félix-Antoine Cantin, Claudia Chillis-Rivard, Étienne Courville, Nadine Desjardins, Patrice Ducharme-Castonguay • Scénographie Marilyne Beauchamp • Costumes Michelle Tremblay • Éclairages Claire Seyller • Vidéo Émile Beaudoin-Lafortune • Conception sonore Gaspard Philippe.
Production École nationale de théâtre du Canada • Monument National

La famille Prozorov, composée de trois sœurs, Macha, Olga et Irina et de leur frère Andreï, partage une demeure provinciale, dans la campagne profonde de Russie. Andreï est lui-même marié à Natacha. La pièce débute par la fête d’Irina, un an après la mort de leur père, marquant la fin du deuil et le début, croit-on, d’une nouvelle vie. La petite ville de province, près de laquelle se trouve la demeure, accueille un régiment qui vient d’arriver. La vie des Prozorov s’avère dominée par l’ennui et n’est rythmée que par les visites d’officiers venus de la garnison voisine, et devenus peu à peu comme des membres de cette famille atteinte du mal de vivre. Un rêve habite cependant les trois sœurs : retourner à Moscou, la ville de leur enfance heureuse. Pas de héros, peu d’action ; partout le comique qui fraie avec la mélancolie et le tragique ; partout la sensation du temps qui passe et du présent qui se défile ; partout l’humanité, représentée dans tous ses éclats. Partout un miroir à nos pulsions de vie et nos pulsions de mort, dans un monde qui s’apprête à basculer ers une époque dont personne ne sait rien.