La mort de Tintagiles ’05

Mise en scène Florent Siaud

Texte Maurice Maeterlinck • Collaboration artistique Pauline Bouchet • Distribution Bertrand Guest, Pauline De Boever, Marina Poisson, Gabriel Markov, Marion Bonansea, Emilie Le Roux, Clémence Laot
Production Théâtre Kantor, Lyon, En Scène !

Un enfant, Tintagiles, a traversé les mers sur un navire dont il ignorait la destination. Il aborde une «île des morts» qui, peuplée de six figures fascinantes et irréelles, sera le théâtre d’un étrange «drame pour marionnettes». Sa scène : un château en ruine dans lequel, de chambres voûtées en couloirs sans fenêtres, s’organise la résistance à une reine invisible dont la puissance mortifère menace l’enfant. Pour leur première mise en scène, Florent Siaud et Pauline Bouchet ont choisi une pièce de 1894 qui, sous les apparences d’un conte enfantin, esquisse un univers onirique refusant les canons naturalistes de la fin du XIXe siècle et constitue l’orée de notre modernité théâtrale. En explorant les rivages troubles de la mort et du non-dit, Maeterlinck n’annonce-t-il pas à sa façon les dramaturgies de Sarraute, Duras et Beckett ?