Don juan revient de la guerre ’17

Mise en scène Florent Siaud

Texte Ödön von Horváth • Distribution Maxim Gaudette, Evelyne de la Chenelière, Marie-France Lambert, Kim Despatis, Evelyne Rompré, Mylène Saint-Sauveur, Danielle Proulx • Scénographie et costumes Romain Fabre • Éclairages Nicolas Descôteaux • Vidéo David B. Ricard • Son Julien Eclancher • Assistance mise en scène Valéry Drapeau
Une production Groupe de la Veillée, Théâtre Prospero
Chez Ödön von Horváth, Don Juan n’est plus un aristocrate de Séville ; c’est un soldat allemand qui sort éprouvé de la Première Guerre Mondiale. En revenant le jour de l’armistice de 1918, il redécouvre un pays en pleine mutation, où l’on apprend le Boston et prépare le « Grand soir », pendant que le chômage de masse explose et que l’inflation s’envole. À travers chacune des trente-cinq femmes qu’il rencontre sur son chemin, il perçoit la facette d’un idéal perdu : celui de sa jeune fiancée, dont il cherche les traces dans les cendres d’une Allemagne humiliée et en perte de repères. Classé parmi les « auteurs dégénérés » par les Nazis peu après leur accession au pouvoir en 1933, von Horváth mêle ici l’art de croquer les scènes isolées au souffle épique du récit. Par petites touches grinçantes, c’est le paysage d’une société bouleversée que son style fait ressurgir : le terreau dans lequel s’est enraciné le pire de l’Histoire.

Extraits du spectacle

Presse

• Denis-Daniel Boullé, Fugues
Une sublime mise en scène de Florent Siaud
• Mario Cloutier, La Presse
Don Juan revient de la guerre est une production magistrale menée de main de maître par Florent Siaud (…) Un tableau d’ensemble fort impressionnant dans la main d’un chef d’orchestre inspiré
• Jean-Claude Côté, Revue Jeu
le travail de ce metteur en scène d’exception mérite d’être suivi.
• Francine Grimaldi, Radio-Canada Ici première
Une superbe distribution
• Pierre-Alexandre Buisson, Bible urbaine
six actrices époustouflantes. (…) une mise en scène très maîtrisée
• Elie Castiel, Revue Séquences
Le travail de Florent Siaud est aussi déterminant que possédé par un démon intérieur : le théâtre de la vie. (…) Essentiel.
• Esther Hardy, atuvu.ca
J’ai été fascinée par la puissance d’évocation des souffrances (…) tel un grand cri de douleur jamais exprimé (…). Le talentueux Florent Siaud modèle chacune de ses scènes avec une adresse qui déborde de puissantes impressions.
• Sophie Jama,Huffington Post
Avec une distribution impeccable, de beaux costumes et une très intéressante scénographie, la pièce mise en scène par Florent Siaud au Prospero, dans un décor simple, mais efficace, des éclairages et des vidéos superbes, au bruit des derniers canons qui retentissent, donne à penser sur ce retournement de Don Juan.