• untitled shoot-6516 bannière
  • untitled shoot-6318 bannière
  • untitled shoot-6318 bannière
  • untitled shoot-6248 bannière
  • Enivrés-1-5763 bannière
  • Enivrés-1-5495 bannière
  • 3Soeurs-3154 bannière
  • 3Soeurs-2495 bannière
  • 3Soeurs-2191 bannière
  • unnamed (8)
  •  5D 0648-505
  •  5D 0243-102
  •  5D 0712-570
  •  5D 0766-624
  • Don Juan finaux-28 bannière
  • Don Juan finaux-25 bannière
  • Don Juan finaux-20 bannière
  • Don Juan finaux-11 bannière
  • Don Juan finaux-3 bannière
  • DSC 2432 : Julien Benhamou
  • Joomla DSC 2442 : Julien Benhamou
  • Joomla DSC 2025 : Julien Benhamou
  • Joomla NINA, C'EST AUTRE CHOSE REF 8895 : Ludo Leleu
  • Joomla NINA, C'EST AUTRE CHOSE REF 8895 : Ludo Leleu
  • Psychose-34 rogné
  • Psychose-34 rogné
  • Psychose-30 rogné
  • Psychose-37 rogné
  • La Dispute 19b
  • La Dispute 9b
  • Psychose photo principale@David B Ricard coupé
  • Illusions (1)-248 ROG
  • Illusions (1)-142 ROG
  • Illusions (1)-32-ROG
  • Illusions (1)-54 ROG
  • bannière Mur du Tasse
  • bannière combattimento-004
  • bannière combattimento-004
  • bannière combattimento-076
  • epicfalstaff-060R
  • Quartett ÉtranglementRG
  • Quartett gazRG
  • Quartett finRG
  • Quartett

Florent Siaud est un jeune prodige de la mise en scène. (...) Il a la fougue d'un jeune premier et l'étoffe d'un vétéran (Luc Boulanger, La Presse)

Le travail de ce metteur en scène d'exception mérite d'être suivi (Jean-Claude Côté, Revue de théâtre Jeu)

Un merveilleux directeur d'acteurs, un chef-d'orchestre inspiré (Mario Cloutier, La Presse)

le jeune metteur en scène est certainement l’une des figures importantes du milieu à surveiller au cours des prochaines années" (Pascale St-Onge, MonTheatre)

un metteur en scène à l'efficacité redoutable - Florent Siaud, c'est son nom (Fabien Deglise, Le Devoir)

Florent Siaud est ancien élève de la section théâtre de l’École normale supérieure de Lyon, agrégé de Lettres Modernes et docteur en études théâtrales (France et Canada, prix de la meilleure thèse de doctorat pour 2015 et 2016, Société québécoise d'études théâtrales). Il enseigne la dramaturgie ainsi que l’histoire du théâtre, de l’opéra et de la mise en scène pendant plusieurs années à l’ÉNS de Lyon, l’Université de Montréal et l’Université du Québec à Montréal. Contributeur pour plusieurs ouvrages scientifiques (Presses Universitaires de Rennes, CNRS, Instituts Textes et Mamuscrits de l’ENS d’Ulm, Annuaire théâtral etc.) et conférenciers dans divers colloques internationaux (à Montréal, Ottawa, Lisbonne, Rennes, Paris) et institutions culturelles (Opéra de Nice, Opéra national de Paris, Usine C et Espace GO de Montréal), il est l’auteur d’une quarantaine de textes de programme de salle pour Les Musiciens du Louvre, la Maison de la Culture de Grenoble, le Capitole de Toulouse, le Théâtre de Caen, la salle Pleyel, le Centre National des Arts d’Ottawa, La Chapelle ou l’Usine C de Montréal.

Il développe son goût pour le spectacle baroque en devenant stagiaire sur Teseo de Haendel (Gilbert Blin, Opéra de Nice, 2007) puis en accompagnant le travail dramaturgique de Benjamin Lazar sur Les Amours tragiques de Pyrame et Thisbé, de Théophile de Viau (Théâtre de Caen / Théâtre de l’Athénée Louis Jouvet de Paris, 2009 - 2010). À Montréal, il est parallèlement dramaturge pour Brigitte Haentjens (L’Opéra de quat’sous de Brecht, Usine C ; Une Femme à Berlin à l'Espace Go ) et accompagne le processus de création de Denis Marleau (Une Fête pour Boris de Thomas Bernhard, Festival TransAmérique de Montréal, édition officielle du festival d’Avignon). Plusieurs fois assistant à l’Opéra de Nice (Les Noces de Figaro de Mozart ; Le Voyage à Reims de Rossini), il est assistant d'Ivan Alexandre sur Hippolyte et Aricie au Palais Garnier. Comme stagiaire observateur, il a également suivi les répétitions de Pelléas et Mélisande de Debussy (production de Laurent Pelly avec Natalie Dessay , direction Bertrand de Billy, Theater an der Wien) et celles de La Walkyrie de Wagner (production de Robert Lepage, direction James Levine, Metropolitan Opera de New York). En 2014, il est dramaturge sur Le Roi Lear de Shakespeare, mis en scène par Christian Schiaretti au TNP de Villeurbanne et au Théâtre de la Ville à Paris. Il est également dramaturge et/ou assistant sur Orfeo ed Euridice de Gluck à la Mozartwoche de Salzbourg et à l'Opéra national de Lorraine (Les Musiciens du Louvre), Castor et Pollux de Rameau au Théâtre des Champs Élysées (Le Concert Spirituel), La Chauve-Souris de Strauss à l'Opéra Comique (Les Musiciens du Louvre), Le Nozze de Figaro et Don Giovanni de Mozart à l'Opéra royal de Drottningholm en Suède et à l'Opéra royal de Versailles, de même qu'Armide de Gluck au prestigieux Staatsoper de Vienne.

Après avoir mis en scène La Mort de Tintagiles de Maeterlinck (Théâtre Kantor de Lyon, 2005) et dirigé des concerts-lectures dans l’Amphithéâtre de l’Opéra National de Lyon (2010), il fonde la compagnie de création franco-québécoise Les songes turbulents. En juillet 2010, il est sollicité par les Dominicains de Haute-Alsace (scène conventionnée pour la musique) pour mettre en espace Didon et Enée de Purcell dans le cadre du festival franco-allemand « stimmen » (John Sheppard Ensemble de Freibourg, direction Johannes Tolle). En 2011, il met en scène l’opera buffa italien La Capricciosa Corretta au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris puis Amour Vainqueur, un montage de cantates françaises qu’il a lui même réalisé pour l’Atelier des Musiciens du Louvre. Sur commande de l’Opéra national de Paris, il écrit L’Oiseau de glace, livret d’un opéra jeune public mis en musique par Fabien Waksman, créé dans l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille en juin 2012. En 2013, il signe trois mises en scène successives : Quartett de Heiner Müller, qui rencontre un grand succès critique à Montréal et dont les deux interprètes (Marie-Armelle Deguy et Juliette Plumecocq-Mech) viennent d'être nominées dans la catégorie meilleure "interprétation féminine" de la saison 2012 - 2013 par l'ACQT ; Epic Falstaff, trilogie d'opéras jeune public autour du personnage shakespearien de Falstaff (Blown Jack! ; The Moon rises ; Wheel of Fortune) dont il signe le livret et la mise en scène dans l'amphithéâtre de l'Opéra Bastille ; Il combattimento di Tancredi e Clorinda de Monteverdi au Théâtre d'Herblay, dans le cadre du Festival Baroque de Pontoise (direction musicale Johannes Pramsohler), mise en scène qui sera reprise à l'Opéra d'Auvergne, au Théâtre de Rungis et à la Mc2 de Grenoble. En 2014, il est sélectionné pour participer à l'atelier "opéra en création" de l'Académie du Festival d'Aix-en-Provence, dirigé par Martin Crimp. En 2015, il met en scène La Dispute de Marivaux tandis qu'en 2016 sa vision de 4.48 Psychose de Sarah Kane, incarnée par Sophie Cadieux et donnée à La Chapelle, connaît un succès public et critique qui la conduit à être représentée devant des salles complètes. Durant l'hiver 2017, il met en scène Nina, c'est autre chose de Vinaver, Don Juan revient de la guerre de von Horvath et Toccate et fugue d'Etienne Lepage. Pendant la saison 2017-2018, il mettra en scène Les Trois soeurs de Tchekhov, Les Enivrés de Viripaev, Pelléas et Mélisande de Debussy et reprendra Nina, c'est autre chose de Vinaver.

{gallery}saluts{/gallery}  

Design web PhotosNickel.com @2015-2016 lessongesturbulents.com tous droits réservés

Back to Top